Archives

2504 résultats pour votre recherche

Juliette Rousseau, directrice du cabinet IRP AUTO : « Nous travaillons avec les auto-écoles pour réa

La branche des services de l’automobile a créé en 2016 l’association IRP AUTO Solidarité-Prévention membre du groupe IRP AUTO. L’association a pour mission d’aider les salariés du secteur à rester en bonne santé et à les soutenir dans certaines situations. Juliette Rousseau, directrice du cabinet IRP AUTO, dresse un premier bilan des différentes actions menées.
01/05/2019

Focus sur les dix mesures annoncées et réactions de la profession

Le 2 mai 2019, le Premier ministre Édouard Philippe, et le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, ont dévoilé le contenu de la réforme du permis de conduire. Un programme qui tient en dix points et qui vise à réduire le coût du permis de 30 % et raccourcir les délais de passage de l’examen pratique.
01/05/2019

Seine-Saint-Denis : concurrence déloyale, le ras-le-bol des auto-écoles

Depuis novembre 2018, la préfecture de Seine-Saint-Denis dit effectuer une fois par mois des opérations de contrôle des véhicules à double commande. Selon les syndicats auto-écoles, ces contrôles sont insuffisants pour lutter contre l’exercice illégal de la profession. Un phénomène qui se développe au vu et au su de tous.
01/05/2019

Grande-Bretagne : la reine lâche le volant !

La reine Élisabeth II qui a fêté ses 93 printemps le 21 avril dernier, a annoncé qu’elle arrêtait définitivement de conduire sa propre voiture. Une décision raisonnable compte tenu de son...
01/05/2019

Quel échelon attribuer à un enseignant de la conduite ?

Par arrêté du 20 avril 2016, le Titre professionnel d’enseignement à la conduite de niveau III a été créé en remplacement du Bepecaser de niveau IV. Depuis cette date, une interrogation demeure au sein de la profession : quelle juste qualification professionnelle doit être allouée aux nouveaux enseignants de la conduite ?
01/05/2019

Limoges : des professionnel(le)s sur le pied de guerre !

À Limoges, loin des centres de prise de décisions qui pourtant les concernent au premier chef, gérants et enseignants de la conduite, ont plus d’interrogations que de réponses sur leur avenir. Ils sont cependant sur le pied de guerre, bien décidés à défendre mordicus l’excellence de leurs écoles de conduite.
01/05/2019