Où va l'argent des radars automatiques ?

01/12/2017 Sécurité routière
Sécurité routière Où va l'argent des radars automatiques ?

Lors du Comité interministériel de la sécurité routière du 2 octobre 2015, le gouvernement avait demandé que les élus et les citoyens français soient informés de la destination des crédits issus du produit des amendes. Ce rapport a été publié et annexé au Projet de loi de Finances de l’année 2018.

En 2016, le montant des amendes issues des infractions de la route s’est élevé à 1,8 milliard d’euros. Ce montant provient à 49% des contrôles effectués par la police de la circulation (soit 897 millions d’euros) et à 51% des radars automatiques (920 millions d’euros).

Près de 92% des crédits alloués à la sécurité routière
Contrairement aux idées reçues qui consistent à penser que l’argent des radars est peu destiné à la sécurité routière, il apparaît que 91,8% a consacré à la lutte contre l’insécurité routière. Les 8,2% restants servant à rembourser la dette de l’État.

Les recettes générées par les radars sont réparties entre trois destinataires : l'Agence de financement des infrastructures de transports de France (AFITF), les collectivités territoriales et la Délégation à la sécurité routière (DSR). En 2016, ces trois institutions ont reçu respectivement 351,5 M€, 254,7 M€ et 239 M€.

À LIRE AUSSI

Le Code de la route fête ses 100 ans !

Le décret du 27 mai 1921 concernant la réglementation de l’usage des voies ouvertes à la circulation publique marque la naissance de notre Code de la route actuel. Mais sa genèse débute bien avant et a fait l’objet d’âpres discussions avant d’être adopté.