Les représentants des auto-écoles tapent du poing

06/02/2018 Groupements/syndicats
Groupements/syndicats Les représentants des auto-écoles tapent du poing

La profession de la formation à la conduite est touchée de plein fouet par la crise. Entre la concurrence déloyale et l'ubérisation du secteur alors qu'il est demandé aux écoles de conduite traditionnelles de répondre à un niveau de normes et de qualité de plus en plus élevé, les syndicats tirent la sonnette s'alarme.

Dans un communiqué de presse commun, le CNPA et l'UNIDEC déclarent : "attaquées de toutes parts, les écoles de conduite sont dans le rouge! Les dépôts de bilan pleuvent, les licenciements aussi !". De son côté, l'UNIC affirme que "la situation économique dans laquelle nos écoles de conduite sont plongées, est catastrophique".

Appel à la mobilisation !

Excédés le CNPA et l'UNIDEC dénoncent des écoles de conduite "malmenées par les médias" et " jamais reconnue par les services de l'État alors qu'elles agissent aujourd'hui à la sécurité sur les routes de demain" et "appellent toutes les écoles de conduite, syndiquées ou non, à se mobiliser dès à présent !".

De son côté, l'UNIC appelle "toutes les écoles de conduite de France à soutenir les actions qui devraient être menées en intersyndicale pour sauver, ensemble, non seulement les métiers de l'éducation routière et une certaine idée de l'enseignement, mais aussi la sécurité sur les routes qui dépend de la formation délivrée avant d'obtenir le permis de conduite".

Pour l'heure, aucune action n'a été décidée, mais la situation pourrait rapidement évoluer dans les jours prochains...

À LIRE AUSSI

CER, Club Rousseau et ECF créent l’AREM

Les trois réseaux se sont associés pour créer l’Alliance des réseaux de l’éducation à la mobilité (AREM). Objectif : mutualiser leurs moyens et mieux faire entendre la voix de la profession auprès du gouvernement, mais aussi de décideurs privés.