Réforme moto : des taux de réussite satisfaisants

01/09/2021 Formations/Examens
Formations/Examens Réforme moto : des taux de réussite satisfaisants

Entrée en vigueur au 1er mars 2020, la réforme des examens moto a subi de plein fouet l’arrêt d’activité dû au premier confinement deux semaines plus tard. Malgré les aléas générés par la crise sanitaire, quel bilan peut-on tirer de cette réforme ?

Deux semaines seulement après l’entrée en vigueur de la réforme des examens du permis moto, le premier confinement mettait la France sous cloche. Ainsi, seuls 50 examens pratiques ont pu être réalisés dans les conditions prévues par la réforme. Crise sanitaire oblige, à la sortie de ce premier confinement, l’épreuve pratique était adaptée. Pour éviter la contamination, il était décidé de suspendre le passage avec un passager lors de l’épreuve hors circulation. Notons que cette mesure reste en vigueur, au moins jusqu’au 31 décembre 2021. Par ailleurs, la durée des examens était modifiée : 12 minutes pour le plateau au lieu de 10 et 36 minutes au lieu de 40 pour la circulation.

Le CNPA propose de réduire la durée du plateau
Pour Alain Martin, responsable de la cellule moto au CNPA-ESR, « 12 minutes pour l’épreuve plateau, c’est trop long. On perd du temps. Si l’on passait à 9 minutes, cela permettrait d’examiner un candidat de plus par jour par inspecteur ». Dans un contexte de manque de places d’examens, cette proposition mérite d’être étudier, d’autant que le permis moto a le vent en poupe. Depuis la sortie du confinement en mai 2020, les inscriptions en formation deux-roues ont explosé, ce qui génère une augmentation de la demande de places d’examens. En 2019, le nombre moyen d’examinés par mois s’élevait à 28 015. Avec l’arrêt du passage des examens lors du premier confinement, ce nombre était tombé à 23 637 en 2020. Mais en 2021, il repart à la hausse avec déjà une moyenne mensuelle de 30 106 examinés, au 31 mai 2021. Côté épreuve en circulation, la nouveauté portait essentiellement sur la notion de trajectoire de sécurité. Encore faut-il que le circuit de l’examen s’y prête. « En Île-de-France, c’est compliqué », remarque Alain Martin. On l’aura compris, la crise sanitaire a nécessité de modifier un peu les épreuves pratiques. Difficile dans ces conditions de tirer un vrai bilan de la réforme. En tout cas, on n’a pas constaté une chute du taux de réussite. En effet, en 2019, avant la réforme, le taux de réussite pratique était de 75 %. Il a perdu un point en 2020 (74 %), mais au 31 mai 2021, il était remonté à 75 %.


ETM : un taux de réussite supérieur à l’ETG
Autre changement notoire de la réforme : la création de l’épreuve théorique spécifique pour l’obtention du permis moto (ETM). Avec 69 % de réussite en 2020, l’ETM présente un taux de réussite supérieur à l’ETG qui s’élevait à 50 ,5 % en 2019 (dernier chiffre disponible). Il est même monté à 76 % en 2021 (donnés arrêtées au 31 mai 2021). Conclusion : contrairement à ce que pouvaient craindre certains, au regard des taux de réussite des examens théorique et pratiques, la réforme de 2020 n’a pas rendu le permis moto plus difficile à obtenir. Du moins, dans le format adopté post-confinement. 

_______________________________

Le problème de l’abaissement de la puissance des motos

Une directive européenne a été modifiée pour permettre de passer l'examen A2 sur des engins d'une cylindrée à partir de 250 cm3 au lieu de 400 cm3 auparavant. Une mesure qui a pour objectif de ne pas défavoriser les petits gabarits lors du passage de l’examen. « Le problème souligne Alain Martin, c’est que l’examen est plus simple et que les candidats risquent d’avoir des surprises lorsqu’ils vont acheter une grosse cylindrée. En plus, cela crée un nouveau segment de machines qui n’existait pas avant. Si les moto-écoles se mettent à acheter des 300 cm3, est-ce qu’elles trouveront preneur sur le marché de l’occasion lorsqu’elles voudront les revendre au bout de deux ou trois ans d’utilisation ? »

_________________________________________

Années                                  2019           2020              2021*
Examinés/an                       318 919         283 664      150 530
Examinés/mois                     28 015         23 637          30 106
Taux de réussite pratique       75 %             74 %           75 %
Taux de réussite ETM                                  69 %            76 %

*(chiffres arrêtés au 31/05/2021) Source : DSR

À LIRE AUSSI

Recrutement d’IPCSR et de DPCSR

Trois arrêtés du 24 mars 2023 parus au Journal Officiel du 1er avril 2023 annoncent l’ouverture d’examens pour le recrutement d’IPCSR et de DPCSR. Les personnes souhaitant devenir IPCSR de 1ère classe...
03/04/2023 Formations/Examens

Des non-voyants au volant

Le 13 mars dernier, l’association Les Non-Voyants et leurs Drôles de Machines a organisé un stage de conduite sur le circuit militaire de Versailles-Satory, dans les Yvelines, pour permettre à des non-voyants de prendre le volant.
01/04/2023 Formations/Examens