Passage des examens pratiques : ça bouchonne !

18/06/2020 Formations/Examens
Formations/Examens Passage des examens pratiques : ça bouchonne !

Lors de la reprise de l’activité le 11 mai 2020, la délégation à la Sécurité routière estimait à 350 000 le nombre d’examens pratiques toutes catégories confondues qui n’avaient pas pu être servis pendant la période de confinement. Résultat : ça bouchonne pour obtenir une place d’examen.

Déblocage de 90 000 places supplémentaires
Consciente du problème, la DSR n’a pas attendue la reprise de l’activité pour tenter de trouver des solutions. Aussi, elle a annoncé le déblocage dans un premier temps de 20 000 places d’examens supplémentaires, puis de 70 000 nouvelles places, soit un total de 90 000 places. Encore faut-il pouvoir honorer ces places supplémentaires en ayant du personnel disponible. À cet effet, la DSR a proposé, sur la base du volontariat, aux inspecteurs de travailler plus tard le soir, ainsi que le samedi. Douze inspecteurs partis récemment à la retraite ont également accepté de reprendre du service momentanément pour renforcer les équipes sur le terrain. Enfin, outre le renfort en personnel, la DSR a décidé de réduire la durée totale de l’épreuve pratique B en suspendant temporairement la partie portant sur les vérifications, afin de gagner un peu de temps et pouvoir repasser à 13 unités par jour, par inspecteur, dès le mois de juillet.

Plus d'infos dans La Tribune des Auto-Écoles de juin-juillet 2020

À LIRE AUSSI

Polémique sur la fermeture partielle des auto-écoles

La délégation à la Sécurité routière et les syndicats auto-écoles ont une interprétation différente du décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 publié le 30 octobre 2020 au Journal Officiel. Selon la DSR, les auto-écoles doivent fermer partiellement, tandis que les syndicats auto-écoles comprennent que les écoles de conduite ont le droit de continuer à donner des cours.
30/10/2020 Formations/Examens