Leçons interdites et examens maintenus : des auto-écoles manifestent partout en France !

03/11/2020 Formations/Examens
Formations/Examens Leçons interdites et examens maintenus : des auto-écoles manifestent partout en France !

Soit on est fermé, soit on est ouvert ! Mais la situation engendrée par le décret du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le cadre de l’urgence sanitaire n’a aucun sens. Il est ubuesque de maintenir les examens du permis de conduire et de fermer les écoles de conduite, sans laisser la possibilité aux élèves de se préparer avant de se présenter à l’examen. C’est courir le risque d’augmenter le taux d’échec, puis de rallonger les délais d’attente pour l’obtention d’une place d’examen et d’augmenter le coût du permis.


Des mouvements de contestations partout en France
Pour manifester leur colère, plusieurs auto-écoles ont empêché la tenue des examens ce matin au centre d’examens de Landivisiau, dans le Finistère. À Prouvy, dans le Nord, le centre d’examen était également bloqué pour la seconde journée consécutive, tandis qu’une vingtaine d’exploitants a manifesté devant le centre d’examens d’Amiens, dans la Somme, ce mardi. Même contestation devant le centre d’examen d’Aurillac, dans le Cantal où des exploitants se sont retrouvés sans présenter d’élèves. Des manifestations s’organisent un peu partout en France.


Un risque important à enfreindre la loi
D’autres écoles de conduite ont pris la décision de rester ouvertes et de continuer à donner des cours, passant outre le décret du 29 octobre 2020. Un choix qui peut coûter cher comme l’explique Patrick Mirouse, président de l’UNIDEC sur le compte Facebook du syndicat : « Nos cabinets de conseils nous informent que dans cette ambiguïté il est très hasardeux de contester le décret au conseil d'état, et qu'il ne restera donc que la seule option de contester les contraventions suite à un contrôle, et ce devant le juge, option relativement risquée par rapport aux risques encourus par l'exploitant. Par ailleurs il nous a bien été confirmé que c'est toute l'activité de formation conduite qui est suspendue, y compris les formations permis de conduire poids lourd dans le cadre de la formation professionnelle. C'est pourquoi (…) nous vous alertons sur tous les risques que vous prendriez à maintenir votre activité ».

À LIRE AUSSI

Polémique sur la fermeture partielle des auto-écoles

La délégation à la Sécurité routière et les syndicats auto-écoles ont une interprétation différente du décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 publié le 30 octobre 2020 au Journal Officiel. Selon la DSR, les auto-écoles doivent fermer partiellement, tandis que les syndicats auto-écoles comprennent que les écoles de conduite ont le droit de continuer à donner des cours.
30/10/2020 Formations/Examens