Examen probatoire : une proposition de loi bientôt déposée

03/10/2013 Formations/Examens
Formations/Examens Examen probatoire : une proposition de loi bientôt déposée C’est une première pierre dans les solutions au manque de places à l’examen. Ou un pavé de la marre ? En parallèle des ateliers de travail du CNSR, le député UDI des Hauts-de-Seine Jean-Christophe Fromantin, également maire de Neuilly-sur-Seine, planchait depuis plusieurs mois déjà sur l’idée d’un examen probatoire privatisé. Or, selon nos informations, cette idée devrait faire l’objet d’un projet de loi dans le courant du mois d’octobre. Ce certificat, si ce projet était retenu, deviendrait obligatoire pour les élèves avant de passer leur permis, et ils seraient obligés d’avoir un avis favorable pour se présenter à l’examen. Le permis blanc serait facturé comme une heure de conduite… Selon Augustin Chazal, attaché parlementaire de Jean-Christophe Fromantin, cela permettrait de « filtrer des élèves qui ne sont pas prêts », contribuant à des délais plus acceptables pour le permis de conduire. Plus d’informations dans notre prochain numéro papier de la Tribune...

À LIRE AUSSI

Polémique sur la fermeture partielle des auto-écoles

La délégation à la Sécurité routière et les syndicats auto-écoles ont une interprétation différente du décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 publié le 30 octobre 2020 au Journal Officiel. Selon la DSR, les auto-écoles doivent fermer partiellement, tandis que les syndicats auto-écoles comprennent que les écoles de conduite ont le droit de continuer à donner des cours.
30/10/2020 Formations/Examens