Signature de la Charte pour le verdissement et la digitalisation des écoles de conduite

09/09/2021 Économie/Entreprise
Économie/Entreprise Signature de la Charte pour le verdissement et la digitalisation des écoles de conduite

Jeudi 9 septembre, Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises, s’est rendu dans les locaux du Conseil national des professions de l’automobile (CNPA) situé à Meudon, dans les Hauts-de-Seine pour signer la Charte pour le verdissement et la digitalisation des écoles de conduite avec Francis Bartholomé, président du CNPA national, et Patrice Bessone, président du CNPA branche Éducation routière.

Des prêts à taux zéro
Cette charte matérialise l’engagement de Bpifrance pour aider les écoles de conduite de proximité à investir dans des projets de verdissement de leur flotte et de numérisation de leur activité, notamment avec l’acquisition de simulateurs de conduite. Concrètement, les auto-écoles pourront demander un prêt sans garantie et à taux zéro (à l’instar du PGE) allant de 5 000 à 50 000 euros pour la numérisation de leur entreprise avec un remboursement différé d’un an et un prêt compris entre 10 000 et 75 000 euros pour le verdissement de leur flotte, avec différé de remboursement de deux ans.
Cette initiative s’inscrit dans le cadre du plan de Relance de l’Économie française, suite aux conséquences de l’épidémie de Covid 19. « Aujourd’hui, l’économie fonctionne à 98% et le taux de croissance est remonté à 6,25%, a indiqué Alain Griset. Et nous pensons qu’en fin d’année 2021, l’économie aura retrouvé un niveau identique à celui de 2019. » Cependant, le ministre estime que « la crise va laisser des traces ». Or, le verdissement et la digitalisation sont un élément que les entreprises -et les auto-écoles- « devront utiliser à leur profit ». C’est pourquoi, il encourage les écoles de conduite à profiter de cette opportunité pour se moderniser.

Les syndicats auront un rôle d’accompagnement des auto-écoles dans leurs démarches
En contrepartie de l’engagement de Bpifrance d’aider au financement de la modernisation des écoles de conduite de proximité, les organisations professionnelles (CNPA, UNIC et UNIDEC) se sont engagées à aider les auto-écoles qui le demanderont à constituer leur dossier de demande de prêt.

Plus d’info dans La Tribune des Auto-Écoles n°248 (octobre-novembre 2021).

À LIRE AUSSI

Grille des salaires 2022

Les organisations représentatives des professions dépendantes de la convention nationale des services de l’automobile (n° 1090), dont font partie les auto-écoles, se sont réunies au début de...