Auto-écoles en ligne : deux créations à Lyon

01/03/2015 Économie/Entreprise
Économie/Entreprise Auto-écoles en ligne : deux créations à Lyon Alors que la loi Macron souhaite autoriser l’inscription et l’évaluation en ligne, deux auto-écoles en ligne, qui ont chacune obtenu leur agrément mi-décembre 2014, ont récemment ouvert à Lyon.

Après Ornikar, Permis factory et auto-école.net, deux auto-écoles « en ligne », PermiGo et Lepermislibre.fr, ont vu le jour à Lyon début 2015, Ornikar restant la seule à ne pas avoir obtenu son agrément. Rappelons que la loi Macron adoptée en première lecture par l’Assemblée nationale le 19 février dernier, suite au recours à l’article 49.3, autorise l’inscription et l’évaluation en ligne. Mais le texte doit encore passer au Sénat en avril prochain.

Moniteurs salariés et indépendants
PermiGo, titulaire de son agrément depuis le 16 décembre 2014, a depuis démarré son activité. Cette offre de « permis 100% en ligne » couvre chaque étape de la formation (inscription, Code, réservation des leçons, livret d’apprentissage, évaluation des moniteurs, réception de la convocation à l’examen). Le tarif (exemple : formule 20 h en candidat libre à 699 euros) est décrit par PermiGo comme « divisé par 2, un prix atteignable grâce à une pédagogie en ligne et au peu de marge réalisée par PermiGo sur les inscriptions aux examens, qui se font en candidat libre ». Les conditions générales de vente du site précisent d’ailleurs que la société avertit « les clients que les offres qu’elle propose ne sont à destination que des élèves candidats libres PermiGo, à l’exclusion de toute autre personne (…) ». D’autre part, comme le précise Grégory Giovannone, co-fondateur, « nous travaillons avec des moniteurs indépendants mais aussi avec des moniteurs salariés. Une école traditionnelle emploie en moyenne 1 à 2 moniteurs salariés, pas plus. Nous prévoyons d’embaucher 100 moniteurs salariés d’ici 3 ans. Nous disposons d’un volume de clients à l’échelle d’une ville et non d’un quartier comme les auto-écoles traditionnelles. Grâce à notre réseau de moniteurs, l’élève peut prendre des leçons dans tout Lyon, voire le Grand Lyon ». PermiGo envisage de se développer courant 2015 aussi à Paris, ainsi que dans d’autres villes. « Avec un agrément par ville et non pas un seul agrément pour toute la France. » À Lyon, PermiGo est présent sur une douzaine de zones. « L’élève en choisit 2, chacune attachée à un moniteur, par exemple près de son domicile et de son lycée ou lieu de travail », précise le co-fondateur. Si PermiGo propose bien l’inscription en ligne, qui donne immédiatement accès au Code en ligne, Grégory Giovannone précise qu’elle doit cependant être validée dans le local de l’auto-école. « Les clients tiennent d’ailleurs à nous rendre visite afin de mettre un visage sur le personnel de l’école de conduite. » Il ajoute ne pas proposer d’évaluation en ligne. « Pédagogiquement parlant, il faut une évaluation physique, pas à distance. »

Mise en demeure par l’UNIC
Des arguments qui n’ont pas convaincu l’UNIC qui, avec l’aide d’un avocat, a lancé une procédure de mise en demeure, comme elle l’a déjà fait avec d’autres sociétés en France, afin de faire retirer l’agrément de PermiGo, estimant notamment que l’inscription en ligne n’est pas conforme à la réglementation. Par ailleurs, le syndicat poursuit seul la procédure contre Ornikar. « L’affaire sera jugée en appel en octobre prochain » précise Philippe Colombani, président de l’UNIC. Autre auto-école « connectée » qui propose inscription et entraînement au Code en ligne, Lepermislibre.fr a également obtenu son agrément en décembre 2014. Romain Durand, co-fondateur, présente sa société comme « une auto-école classique qui propose en parallèle la possibilité de réserver son moniteur en ligne. Nous allons proposer à des moniteurs indépendants, qui disposent de leur propre véhicule, de donner des leçons à des candidats libres, au sein d’une formule à 690 euros ». Un prix d’appel forcément plus alléchant que les 990 euros réclamés pour la formule classique… Si Lepermislibre.fr propose de la formation en ligne, Romain Durand précise « également proposer une formation en agence, car nous disposons d’un local et d’une salle de Code à Lyon. Nous ne souhaitons pas révolutionner la profession mais l’adapter aux nouvelles technologies. Par contre, nous ne proposons pas d’évaluation en ligne ».

Échange de bons procédés
D’autre part, Lepermislibre.fr met également à disposition « de toutes les auto-écoles qui le souhaitent et qui souscrivent un abonnement mensuel sans engagement », son réseau de moniteurs indépendants, « afin qu’elles puissent gagner en flexibilité, en cas d’absence de leurs moniteurs (maladie, grossesse, congés…) ». À l’inverse, les auto-écoles peuvent aussi inscrire leurs enseignants de la conduite sur la plateforme du site, afin de combler les temps morts en cas de baisse d’activité. Pour l’instant présent à Lyon, Lepermislibre.fr envisage de se développer, dans un premier temps dans le Rhône, puis dans toute la France, « notamment pour les étudiants qui partent en stage et changent de ville, afin qu’ils puissent continuer leur formation ».

À LIRE AUSSI

Entreprise en difficulté : que faire pour s’en sortir ?

Dans un contexte de crise économique, le nombre de faillites d’écoles de conduite est malheureusement en hausse. Pour autant, avant d’arriver à cette solution extrême, il existe divers dispositifs d’accompagnement qui peuvent éventuellement prévenir le pire. Le point sur ces différents moyens de prévention.