Nouvelle signature pour la Sécurité routière

19/12/2019 Sécurité routière
Sécurité routière Nouvelle signature pour la Sécurité routière

De 2003 à 2008, la Sécurité routière avait choisi comme mot d’ordre : « changeons ». Puis en 2008, cette signature avait évolué en « Tous responsables ». Pour 2020, la Sécurité routière opte pour un nouveau slogan : « Vivre, ensemble ». Dans un communiqué, elle explique ce choix par une volonté de rassembler les Français autour d’une « ambition commune, à la fois évidente, bienveillante et fraternelle : "Vivre" (c'est bien l'essence même de la Sécurité routière) "Ensemble" (c'est parce que chacun veillera sur l'autre qu'on y arrivera) ».
Ce choix a été dicté par une étude menée par Harris interactive qui montre que les Français sont « massivement inquiets face à une violence routière qu’ils jugent grandissante ». C’est pourquoi explique la DSR dans son communiqué, « la Sécurité routière répond par un nouveau mot d’ordre, incarné dans une signature, conçue comme un appel à la bienveillance des uns envers les autres et par une nouvelle campagne qui, pour la première fois, montre les comportements justes. Pas d’accident mais des regards emprunts de gratitude, inspirés par le soin porté à l’autre dans un espace public conflictuel. L’étude révèle par ailleurs que pour les Français l’amélioration de la sécurité sur les routes passe quasi unanimement par davantage de respect et de bienveillance de la part des usagers de la route (94 %) ».


Une nouvelle campagne de prévention en janvier 2020
Pour illustrer ces propos, la sécurité routière lance une nouvelle campagne de prévention à compter du 5 janvier 2020, dans laquelle elle « donne la parole à des personnes qui ne sont pas mortes ou qui n'ont pas été blessées, parce que des automobilistes qui ont croisé leur chemin ont conduit prudemment et leur ont ainsi évité le pire ». Ainsi, « Léa, 8 ans, remercie Yanis d’avoir résisté à la tentation de décrocher son téléphone, gardant ainsi toute sa vigilance grâce à laquelle la petite fille aura la vie sauve. Marc, quant à lui, remercie Lise qui, malgré son stress lutte contre son envie d’accélérer et épargne l’intégrité physique de Marc ».


De nombreux radars vandalisés
Mais si comme l’affirme l’étude Harris interactive, les Français sont « massivement inquiets face à une violence routière qu’ils jugent grandissante », une grande partie d’entre eux n’acceptent toujours pas la politique des radars automatiques mise en place par l’État. En effet, un an après les premières dégradations massives de radars (près de 75% du parc a été vandalisé), nombreux sont les radars qui n’ont pas encore été remplacés. Et lorsque les radars sont remis en état de fonctionner, ces derniers sont souvent aussitôt à nouveau neutralisés.

À LIRE AUSSI

Décès de Jehanne Collard

L’avocate Jehanne Collard, présidente d’honneur de l’association Victimes et Citoyens est décédée dimanche 18 avril 2021, à l’âge de 70 ans, annonce sa fille Maître Romy...