Mercedes : l’airbag a 50 ans

01/01/2022 Sécurité routière
Sécurité routière Mercedes : l’airbag a 50 ans

Le 23 octobre 1971, la société Daimler-Benz déposait un brevet intitulé « Dispositif de protection contre les chocs pour les occupants d’un véhicule à moteur ».

Le 6 octobre 1951, l’inventeur Walter Lindner dépose une invention auprès de l’Office allemand des brevets pour un « récipient gonflable à l’état plié qui se gonfle automatiquement en cas de danger ». Ce dispositif était « destiné à protéger les personnes se trouvant dans des véhicules contre les blessures en cas de collision ». L’idée est ingénieuse, mais elle se heurte à des difficultés de mise en application du système, notamment au niveau du système de capteurs de déclenchement.

Plus de 250 essais de collisions
En 1966, Mercedes-Benz reprend l’idée de Lindner afin de mettre au point un système de sécurité révolutionnaire. Plus de 2 500 essais sur traîneau et 250 essais de collisions plus tard, le système est enfin validé. Le constructeur allemand dépose son brevet de « Dispositif de protection contre les chocs pour les occupants d’un véhicule à moteur » le 23 octobre 1971. Mais il faudra encore une dizaine d’années pour lancer une production en série et que l’airbag équipe les premiers modèles du constructeur allemand, en l’occurrence les Classe S. Depuis, l’airbag s’est démocratisé et est monté aujourd’hui quasiment sur tous les véhicules neufs fabriqués dans le monde.

À LIRE AUSSI

Visibilité de nuit : des usagers mal équipés

Selon une étude réalisée par Harris Interactive pour l’association Assurance Prévention, piétons, cyclistes et usagers d’EDPM craignent de ne pas être vus par les automobilistes la nuit. Cependant, ils ne s’équipent pas forcément correctement pour être bien visibles.