Les radars ont "fashé" plus en 2017 qu'en 2016

13/09/2018 Sécurité routière
Sécurité routière Les radars ont

En 2017, les radars du réseau routier français n’ont pas chômé. Au total, ce ne sont pas moins de 26,1 millions de flashs qui ont été enregistrés, soit 2% de plus qu’en 2016. Tous ces flashs n’ont cependant pas donné lieu à l’envoi d’un avis de contravention. Ainsi, 17 millions d’avis de contravention ont été adressés à des conducteurs infractionnistes suite aux contrôles effectués pour chaque photo. « La transformation du « flash » en avis de contravention est ainsi en augmentation de 6,1 %, illustrant une meilleure efficacité du système », commente le ministère de l’Intérieur. Est-ce à dire également que les conducteurs sont de moins en moins disciplinés ? Pas forcément. L’augmentation du nombre d’infractions constatées peut s’expliquer par trois facteurs bien identifiés : l'augmentation du nombre de radars, la hausse des désignations des salariés par leur employeur et enfin, des échanges transfrontaliers d'information avec trois nouveaux pays en 2017 (la Hongrie, la Slovaquie et la République tchèque). 

À LIRE AUSSI

Accidentologie 2019 : un bilan définitif mitigé

Le bilan définitif de l’accidentologie 2019 publié début juin 2020 par l’Observatoire national interministériel de sécurité routière confirme la tendance dévoilée en début d’année : le nombre de morts baisse en métropole, mais augmente en Outre-mer.