Les radars automatiques ont 10 ans !

27/10/2013 Sécurité routière
Sécurité routière Les radars automatiques ont 10 ans ! C’est au milieu d’une quatre-voies sur la RN20 à hauteur de la Ville-du-Bois (91) qu’a été inauguré il y a tout juste 10 ans le premier radar automatique, par Nicolas Sarkozy (ministre de l’Intérieur) et Gilles de Robien (ministre des Transports). Depuis, 4 129 radars sont apparus sur les routes françaises, dont 2 202 radars fixes. L’arsenal s’est étoffé en multipliant les types d’appareils : radars de feu rouge en 2009, radars discriminants en 2011, radars tronçons en 2012 et radars « mobiles mobiles » en 2013. Qualifiés de « pompes à fric » pour les uns, responsables de la baisse de la mortalité routière (plus de 6 000 tués en 2002, 3 653 en 2012) pour les autres, les radars n’ont laissé personne indifférent !

À LIRE AUSSI

Accidentologie 2019 : un bilan définitif mitigé

Le bilan définitif de l’accidentologie 2019 publié début juin 2020 par l’Observatoire national interministériel de sécurité routière confirme la tendance dévoilée en début d’année : le nombre de morts baisse en métropole, mais augmente en Outre-mer.