La moitié des radars hors d'état de flasher

11/12/2018 Sécurité routière
Sécurité routière La moitié des radars hors d'état de flasher

Si vous circulez en voiture, vous avez certainement remarqué que la plupart des radars automatiques ont été bâchés ou carrément détruits. Ces manifestations de colère qui avaient éclaté lors du passage à 80 km/h de certaines portions de routes cet été, s'est amplifié depuis le 17 novembre 2018, date de la première manifestation des gilets jaunes.

Si aucun chiffre officiel n'a été communiqué, on estime que la moitié des 3 275 radars a été mis hors d'état de flasher, en étant bâché ou détruit. Une situation dont se réjouissent nombre d'automobilistes, mais qui fait rire jaune, le délégué interministériel à la sécurité routière qui déclarait aux médias : "L'enjeu est simple: la vie ou la mort. J'en appelle à la responsabilité de chacun". 

À LIRE AUSSI

Accidentologie 2019 : un bilan définitif mitigé

Le bilan définitif de l’accidentologie 2019 publié début juin 2020 par l’Observatoire national interministériel de sécurité routière confirme la tendance dévoilée en début d’année : le nombre de morts baisse en métropole, mais augmente en Outre-mer.