L’éthylotest anti-démarrage à l’essai dans trois départements

24/11/2016 Sécurité routière
Sécurité routière L’éthylotest anti-démarrage à l’essai dans trois départements Le dispositif d’éthylotest anti-démarrage (EAD), jusqu’alors restreint au cadre judiciaire, va s’étendre au cadre médico-administratif, selon l’arrêté du 30 octobre publié le 20 novembre. Dès le 1er décembre, date de lancement de la phase d’expérimentation, les préfectures de la Drôme, de la Marne et du Nord pourront donner un avis favorable à la restitution d’un permis de conduire suspendu ou annulé pour cause d’alcoolémie à condition que l’automobiliste installe à ses frais un EAD dans son véhicule et qu’il accepte un suivi médico-psychologique dans un établissement spécialisé en addictologie. Ce permis de conduire, d’une durée temporaire, comportera une mention spécifique indiquant l’obligation d’EAD. Le dispositif devrait s’étendre à l’ensemble du territoire national à partir du 1er janvier 2019.

À LIRE AUSSI

CISR : focus sur les 18 mesures retenues

Suite à la tenue le 9 janvier dernier du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) en présence du Premier ministre et de dix ministres et secrétaires d’État, le gouvernement a choisi de retenir 18 mesures à mettre en œuvre pour lutter contre l’insécurité routière. Détail.