IPCSR : une affiche pour lutter contre les agressions

01/05/2018 Sécurité routière
Sécurité routière IPCSR : une affiche pour lutter contre  les agressions

Le ministère de l’Intérieur a financé une campagne pour informer le public des risques encourus en cas d’agression d’un inspecteur du permis de conduire.

Pour lutter contre l’augmentation des agressions d’inspecteurs du permis de conduire, le gouvernement a opté pour la communication. Ainsi, des affiches ont été éditées pour informer les agresseurs potentiels des peines qu’ils encourent. Sous la photo d’une personne menottée vue de dos, on peut lire le slogan suivant : « Avec les inspecteurs du permis de conduire, aucune agression n’est permise ».

Trois ans d’interdiction de se présenter à l’examen
Par ailleurs, il est rappelé qu’en cas d’agression d’un inspecteur, un candidat est passible d’une interdiction de se présenter à l’examen pendant trois ans. En cas d’agression verbale, il peut être condamné à 7 500 euros d’amende et à 6 mois d’emprisonnement. S’il s’agit d’une menace à plusieurs personnes ou avec une arme entraînant un arrêt de travail inférieur à 8 jours de la personne agressée, il encourt jusqu’à 45 000 euros d’amende et 3 ans d’emprisonnement. Enfin, dans le cas d’une menace à plusieurs personnes ou avec une arme ayant entraîné un arrêt de travail de la victime de plus de 8 jours, le ou les agresseurs sont passibles de 75 000 euros d’amende et de 5 ans d’emprisonnement. De quoi donner à réfléchir à tout candidat un peu nerveux. 

À LIRE AUSSI

CISR : focus sur les 18 mesures retenues

Suite à la tenue le 9 janvier dernier du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) en présence du Premier ministre et de dix ministres et secrétaires d’État, le gouvernement a choisi de retenir 18 mesures à mettre en œuvre pour lutter contre l’insécurité routière. Détail.