Emmanuel Macron ouvert à revoir la question des 80 km/h

17/01/2019 Sécurité routière
Sécurité routière Emmanuel Macron ouvert  à revoir la question des 80 km/h

Tandis que l’abaissement à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée sur les routes bidirectionnelles sans séparateur central mis en place depuis le 1er juillet 2018 continue de provoquer la colère de nombre d’automobilistes, le président de la République, Emmanuel Macron, s’est dit ouvert à revoir la question. « Il faut ensemble que l'on trouve une manière plus intelligente de le mettre en œuvre. Il n'y a pas de dogme », a déclaré le président, en appelant les maires à « faire des propositions »sur ce dossier qui « fait partie du débat », rapporte l’AFP.
« Au fond, l'objectif c'est de réduire le nombre de morts sur les routes. Personne ne peut être contre », a-t-il ajouté en s'adressant à 600 maires normands rassemblés à Grand Bourgtheroulde (Eure) pour le grand débat, avant d’ajouter : « Il y a des propositions qui ont été faites par le gouvernement, il y a une bronca. Est-ce qu'il faut tout arrêter ? Franchement non.... Est-ce qu'on peut faire quelque chose qui soit mieux accepté et plus intelligent, sans doute oui ».
De son côté, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner avait indiqué la veille dans un entretien accordé au quotidien régional La Dépêche, que l'abandon de cette mesure restait une option pour le gouvernement. « Nous nous sommes engagés à évaluer le résultat des 80 km/h au bout de deux ans, si cette mesure n'a servi à rien, alors oui nous pourrons revenir au 90 km/h ».

À LIRE AUSSI

Décès de Jehanne Collard

L’avocate Jehanne Collard, présidente d’honneur de l’association Victimes et Citoyens est décédée dimanche 18 avril 2021, à l’âge de 70 ans, annonce sa fille Maître Romy...