Disparition de Christiane Cellier

24/01/2022 Sécurité routière
Sécurité routière Disparition de Christiane Cellier

La présidente fondatrice de la fondation Anne-Cellier contre l’insécurité routière s’est éteinte le 31 décembre 2021. C’est en 1987, à la suite de la mort de sa fille Anne, dont la voiture avait été percutée en juin 1986 par un conducteur ivre qui roulait trop vite, que Christiane Cellier décide de créer une fondation pour lutter contre l’insécurité routière. Un combat rapidement remarqué et reconnu pour les hommes politiques qui, dès 1989, lui demandent de siéger à la commission de réflexion sur la lutte contre la vitesse excessive. Deux ans après le décès de sa fille Anne, Christiane Cellier arrive à faire évoluer la loi pour renforcer les sanctions prises à l’encontre des conducteurs roulant en état d’ébriété. Elle sera ensuite consultée par le Premier ministre de l’époque, Pierre Bérégovoy, dans le cadre de l’instauration du permis à points, puis en 2002 par Jacques Chirac qui réfléchissait à faire de la lutte contre la violence routière une priorité nationale. Christiane Cellier avait été rejointe dans son combat par l’avocate Jehanne Collard décédée en avril 2021.

À LIRE AUSSI

Visibilité de nuit : des usagers mal équipés

Selon une étude réalisée par Harris Interactive pour l’association Assurance Prévention, piétons, cyclistes et usagers d’EDPM craignent de ne pas être vus par les automobilistes la nuit. Cependant, ils ne s’équipent pas forcément correctement pour être bien visibles.