Selfie au volant, la mode dangereuse

01/10/2014 Réglementation
Réglementation Selfie au volant, la mode dangereuse Les nouvelles technologies n’en finissent plus de créer de nouvelles modes. La dernière en date : le selfie au volant, un phénomène sur lequel le constructeur américain Ford a publié une enquête.
Le constructeur Ford a publié au mois d’août, dans le cadre de son programme Driving Skills for Life, une enquête réalisée dans plusieurs pays d’Europe, sur un échantillon de 7 000 jeunes de 18 à 24 ans, et détenteurs d’un Smartphone. Et ses résultats sont édifiants... Elle estime qu’un quart des jeunes conducteurs aurait déjà fait un selfie au volant, et la moitié aurait déjà pris une photo en conduisant. Pour rappel, le selfie consiste à prendre une photo de soi-même avec son Smartphone, dans une situation particulière, tout en regardant l’objectif… ce qui oblige donc à détourner son regard de la route !

28 % des jeunes Français concernés
Le phénomène est notamment en plein essor au Royaume-Uni, où 33 % des conducteurs interrogés disent avoir déjà pris un selfie au volant. Les Allemands et les Français (28 %) suivent de près. Selon l’enquête Ford, « prendre un selfie au volant peut réduire l’attention pendant 14 secondes et consulter les réseaux sociaux [réduire l’attention] pendant 20 secondes ». Une éternité pendant laquelle le conducteur peut parcourir « plus de 500 mètres à 100 km/h ». Dans son programme de formation à destination des jeunes conducteurs, Ford propose à des participants accompagnés d’un moniteur d’effectuer des manœuvres à basse vitesse tout en prenant un selfie, « sur un circuit fermé et sécurisé » précise le constructeur. Cette initiative fait un peu penser à une autre vidéo potache, qui avait circulé sur Internet il y a quelque temps, montrant un faux moniteur belge demander à ses élèves d’envoyer un SMS en conduisant. Il s’agissait d’un canular. Concernant le selfie au volant, en revanche, c’est une triste réalité. Nul doute que les auto-écoles ont un rôle indéniable à jouer pour sensibiliser les jeunes.

À LIRE AUSSI

La labellisation des auto-écoles dans les starting-blocks

Le label de qualité proposé par l’État et intitulé « Référentiel de qualité des formations au sein des écoles de conduite » a été validé par le CNEFOP début janvier. Les écoles de conduite intéressées vont bientôt pouvoir constituer leur dossier de demande de labellisation.
08/02/2018 Réglementation