Seine-et-Marne : un label de qualité pour les auto-écoles

01/01/2017 Réglementation
Réglementation Seine-et-Marne : un label de qualité pour les auto-écoles Miser davantage sur la qualité de la formation que sur l’unique obtention du permis, tel est l’esprit de la charte et du label mis en place en Seine-et-Marne.

Le 23 novembre dernier, 8 auto-écoles ont signé la « charte qualité des établissements de l’enseignement de la conduite et de la sécurité routière de Seine-et-Marne », recevant également le label associé « Bonne conduite 77 ». Près de 40 autres écoles de conduite du département sont en cours de labellisation. Cette initiative, mise en place par la préfecture, sur une idée de la DDT (Direction départementale des territoires), ambitionne de « distinguer les auto-écoles les plus performantes en matière de formation ». Comme l’explique Anne-Marie Nohé, co-gérante de l’ECF Saint-Soupplets, située au nord de Meaux, qui a participé à la rédaction de la charte, « l’objectif est de mettre en avant les établissements qui font de l’éducation routière avant de faire du permis de conduire ».

Quelques obligations de la charte
La charte concerne tout d’abord les conditions de l’enseignement, exigeant un accueil convivial, un contrat clair et précis et un traitement aussi rapide que possible des démarches administratives. Le document prévoit également que les formateurs n’utilisent pas leur téléphone au cours de l’activité pédagogique théorique ou pratique. La charte exige notamment d’autre part des locaux adaptés et équipés aux différentes formations, des véhicules propres et entretenus, des enseignants diplômés et régulièrement formés, l’emploi d’auto-entrepreneurs étant interdit. Un formateur doit être présent en salle de formation à certaines heures pour dispenser au minimum 5 h de cours théoriques par élève. Pour la partie pratique, chaque élève se voit désigner un « référent de formation ».

À LIRE AUSSI

Label de qualité : mode d’emploi

Le label de qualité proposé par l’État et intitulé « Référentiel de qualité des formations au sein des écoles de conduite » a été validé par le CNEFOP le 9 janvier 2018. Les écoles de conduite intéressées vont bientôt pouvoir constituer leur dossier de demande de labellisation.
01/04/2018 Réglementation