Publication du décret abaissant la vitesse à 80 km/h

18/06/2018 Réglementation
Réglementation Publication du décret abaissant la vitesse à 80 km/h

Il n’y aura pas de marche arrière. Conformément à ce qu’avait annoncé le Premier ministre, Édouard Philippe, le 9 janvier dernier, suite à la tenue du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR), la vitesse maximale autorisée sur les routes bidirectionnelles à chaussée unique sans séparateur central est fixée à 80 km/h au lieu de 90 km/h à compter du 1er juillet 2018.
Un communiqué du ministère de l’Intérieur précise que ne sont pas concernés les routes dotées d'un séparateur central tout comme « les tronçons de route comportant au moins deux voies affectées à un même sens de circulation (deux fois deux voies et trois voies), et uniquement dans ce sens de circulation ». Le communiqué précise par ailleurs que « si la voie opposée à cette double voie est unique, celle-ci aura, selon la nouvelle règle commune, une vitesse limitée à 80 km/h ».


11 000 panneaux remplacés
D’un point de vue logistique, cette mesure implique de changer environ 11 000 panneaux pour un coût estimé par l’État, entre 6 et 12 millions d’euros. La facture sera prise en charge par l’État qui s’est engagé à rembourser, aux collectivités locales, les travaux entrepris.
Pour ce qui est de l’impact sur l’accidentologie, le gouvernement assure que « cette mesure pourrait permettre de sauver chaque année plus de 300 vies, alors que les voies concernées concentrent 55% de la mortalité routière ».

Afin de mesurer les effets de cet abaissement de la vitesse, il est prévu de dresser un bilan dans les deux ans.

À LIRE AUSSI

Label de qualité : mode d’emploi

Le label de qualité proposé par l’État et intitulé « Référentiel de qualité des formations au sein des écoles de conduite » a été validé par le CNEFOP le 9 janvier 2018. Les écoles de conduite intéressées vont bientôt pouvoir constituer leur dossier de demande de labellisation.
01/04/2018 Réglementation