Les Français favorables à une révision du Code

26/01/2014 Réglementation
Réglementation Les Français favorables à une révision du Code Un sondage démontre que les Français seraient plutôt favorables à une réactualisation des connaissances du Code et à une visite médicale obligatoire pour les conducteurs seniors.

Si certains pays européens obligent les conducteurs seniors à effectuer un contrôle des connaissances en matière de Code de la route et/ou une visite médicale, la France a fait le choix de ne rien imposer aux automobilistes du troisième âge. Jusqu’à présent, les gouvernements français successifs arguent que les conducteurs doivent pouvoir conserver leur autonomie le plus longtemps possible. Cependant, l’opinion publique ne semble pas aller dans ce sens. En effet, selon un sondage réalisé par l’Ifop en août 2013 sur un échantillon de 1 006 personnes, pour MMA et la Sélection du Reader’s Digest, 83% des sondés estiment que les conducteurs devraient réviser le Code régulièrement, dont 43% dès l’obtention du permis de conduire et 40% à partir d’un certain âge.

Révision du Code tous les 5 ans
Plus de la moitié des personnes interrogées (52%) pensent que l’on devrait réviser le Code tous les 5 ans et 30% considèrent que l’on devrait repasser un examen tous les 10 ans. Parmi les personnes favorables à une réactualisation des connaissances, 59% sont pour une révision à domicile sur Internet et 46% pour une formation continue sous forme de stage effectué en auto-école. Seuls 4% proposent de repasser le permis de conduire.

Contrôle médical pour les seniors
Par ailleurs, 77% des sondés se disent favorables à l’instauration d’une visite médicale obligatoire pour les conducteurs seniors. Selon 39% des personnes interrogées, l’âge idéal pour imposer une telle visite se situe entre 60 et 69 ans et pour 46%, entre 70 et 79 ans. Parmi les sondés de plus de 65 ans, 60% sont favorables à cet examen médical de contrôle. Cependant, 58% du panel souhaite que l’avis rendu par le médecin à l’issue de cette visite soit purement et simplement consultatif et ne puisse en aucun cas entraîner le retrait immédiat du permis de conduire au conducteur senior jugé inapte. Sans grande surprise, les plus de 65 ans interviewés lors de ce sondage sont à une large majorité (73%) de cet avis.

À LIRE AUSSI

Label de qualité : mode d’emploi

Le label de qualité proposé par l’État et intitulé « Référentiel de qualité des formations au sein des écoles de conduite » a été validé par le CNEFOP le 9 janvier 2018. Les écoles de conduite intéressées vont bientôt pouvoir constituer leur dossier de demande de labellisation.
01/04/2018 Réglementation

Comment réagir face à un accident du travail ?

Loin d’être un long fleuve tranquille, la relation employeur salarié est souvent émaillée d’incidents parmi lesquels se trouve un évènement qui peut être lourd de conséquences, l’accident du travail. Retour sur la règlementation particulière réservée à ce risque qui ne doit en aucun cas être négligé.
01/04/2018 Réglementation