Le permis de conduire fête ses 100 ans

14/12/2022 Réglementation
Réglementation Le permis de conduire fête ses 100 ans

Après le Code de la route qui a eu 100 ans le 27 mai 2021, c’est au tour du permis de conduire de souffler ses 100 bougies. En effet, avec l’augmentation dans les années 1920 du nombre de véhicules à moteur circulant en France (déjà à l’époque !), l’État estime nécessaire de mieux contrôler la conduite. Ainsi, naît le 31 décembre 1922, le permis de conduire. Il remplace le certificat de capacité qui avait été créé le 14 août 1893 par le préfet de police de Paris, Louis Lépine, pour pouvoir rouler dans le périmètre de la préfecture de la capitale.

Création de plusieurs catégories
Contrairement au certificat de capacité qui fut réservé aux hommes de plus de 21 ans jusqu’en 1897 -année où la duchesse d’Uzès réussit à obtenir le précieux sésame-, le permis de conduire est accessible aux futurs conducteurs (homme ou femme) à condition d’avoir au moins 18 ans. Surtout, il est étendu à l’ensemble du territoire français et plusieurs catégories sont créées pour distinguer les conducteurs des voitures (permis de couleur rose) de ceux des motocyclettes (permis de couleur rose pâle). En 1930, un permis spécifique est créé pour les transports en commun, avec l’obligation de passer une visite médicale. Et une liste des incapacités physiques est dressée en 1931 pour officialiser les pathologies ne permettant pas à une personne de conduire. En revanche, un décret datant de 1937 permet de conduire sans permis, un véhicule de moins de 150 kg présentant une cylindrée de moins de 100 cm3 et dont la vitesse maximale ne dépasse pas les 20 km/h. C’est la genèse des voiturettes sans permis.

Un permis qui peut être suspendu en cas d’infraction
Si le permis à points ne sera mis en place qu’en 1992, dès sa création en 1922, le permis de conduire n’est pas un document acquis à vie. En effet, en 1923, le ministre des Transports de l’époque, Maurice Maunoury, décrète que les automobilistes qui ne respectent pas le Code de la route pourront être arrêtés par les forces de l’ordre avec le « coup de sifflet du gendarme ». Et en avril 1927, la législation évolue afin de permettre de suspendre le permis des conducteurs non-respectueux du Code de la route. Le permis peut même être annulé en cas de condamnation aggravée pour ivresse ou délit de fuite.

Un format en constante évolution
En 100 ans, le format du permis de conduire a évolué. D’abord simple carte rose recto verso, il prend ensuite la forme d’un triptyque en carton rose, avant d’adopter le format carte de crédit pour être harmonisé au niveau européen en 2013. Rappelons que les permis rose restent valables jusqu’à fin 2032. Dès 2033, tous les permis de conduire devront être au format carte de crédit et renouvelables tous les 15 ans.

À LIRE AUSSI

Télépoints devient MesPointsPermis

Comme l’annonçait la mesure n°31 du CISR du 17 juillet 2023, l’application Télépoints est remplacée par le site Internet MesPointsPermis. « Plus rapide, plus clair et plus accessible aux personnes...
28/12/2023 Réglementation