ENPC : Passation de pouvoir

01/08/2014 Réglementation
Réglementation ENPC : Passation de pouvoir Didier Thomas, P-dg fondateur de ENPC a officiellement passé la main de sa société d’éditions, mi-mai, à Hilaire de Laage et Yves Painsar.

Dix-huit ans après leur création en 1996 par Didier Thomas, les Éditions Nationales du Permis de Conduire (ENPC) s’émancipent. En effet, ce dernier a officiellement transmis ses pouvoirs à Hilaire de Laage et Yves Painsar, désormais respectivement président et Dg de ENPC. Ce changement de direction s’est effectué en deux étapes, indique Hilaire de Laage. « Dans un premier temps, le groupe Média Participations a racheté ENPC en décembre 2012. Dans un second temps, un passage de témoin a été opéré entre Didier Thomas, Yves Painsar et moi-même. Le départ de Didier Thomas était un choix consensuel et anticipé. » Pour le groupe Média Participations, qui comprend une partie presse magazine avec notamment Rustica, Système D, Le journal de Spirou et Famille Chrétienne et une partie édition avec des bandes dessinées, des livres destinés à la jeunesse et des ouvrages pratiques, ENPC constitue « une complémentarité de l’activité édition pratique. Par ailleurs, l’implication de ENPC dans le développement numérique nous a semblé particulièrement intéressant ».

Évolution sans révolution
Si les hommes à la direction de ENPC changent, il n’est cependant pas question de révolution. Le siège de ENPC est toujours basé à Saint-Herblain, en Loire-Atlantique, et l’équipe reste la même. La direction générale est désormais assurée par Yves Painsar, ingénieur de formation, multi entrepreneur qui présente une expérience solide dans la création et reprise de PME. De plus, il est bien intégré dans le tissu nantais. « Pour ma part, précise Hilaire de Laage, je suis président non-exécutif chargé d’assurer le lien entre ENPC et le pôle livres du groupe Média Participations. Nos objectifs sont clairs : développer le catalogue pour répondre aux besoins des écoles de conduite en préservant la vente B to B avec les auto-écoles. Il n’est pas question pour nous de viser le marché grand public. ENPC reste avant tout une entreprise de services au service des établissements de conduite. »

À LIRE AUSSI

Label de qualité : mode d’emploi

Le label de qualité proposé par l’État et intitulé « Référentiel de qualité des formations au sein des écoles de conduite » a été validé par le CNEFOP le 9 janvier 2018. Les écoles de conduite intéressées vont bientôt pouvoir constituer leur dossier de demande de labellisation.
01/04/2018 Réglementation