Sondage : les Français restent très attachés à l’auto-école !

01/12/2014 Études/sondages
Études/sondages Sondage : les Français restent très attachés à l’auto-école ! CER, ECF et City’Zen ont demandé à l’institut Ipsos de mesurer l’opinion des Français sur la réforme du permis de conduire. Ce sondage a été réalisé du 24 au 26 novembre 2014 sur un échantillon de 1 005 personnes âgées de 18 ans et plus. Résultats.

Si 80% des sondés « gardent un bon souvenir de leur formation au sein de l’école de conduite », ils sont tout de même 87% à trouver que les délais d’attente pour passer l’examen sont trop longs. L’origine de cette attente semble bien identifiée par les Français puisque 72% des personnes interrogées estiment que c’est l’accès aux places d’examen qui pèche le plus, contre 22% qui incriminent l’accès aux heures de conduite et 6% accusent l’accès aux leçons de Code.

Plus de places d’examen pour un permis moins cher !
Point négatif : 72% des sondés estiment que facturer en moyenne l’heure de conduite n’est pas justifié. Inversement, 28% des personnes interrogées trouvent que ce prix moyen est justifié, sachant qu’il englobe le coût de la leçon délivrée par l’enseignant de la conduite, celui du carburant et de l’amortissement du véhicule. Pour faire baisser le coût du permis, les personnes interviewées proposent en premier lieu d’« augmenter le nombre de places à l’examen du permis de conduire ». Les sondés estiment ensuite que «modifier la fiscalité de la formation du conducteur » pourrait avoir un impact positif. Enfin, ils proposent de « diminuer le temps de passage de l’examen pour chaque candidat » et « augmenter le temps consacré à l’examen du permis B par les inspecteurs ». Pour 95% des sondés, jouer sur les prix et délais en créant des places d’examen supplémentaires est important, voire primordial.

L’auto-école, acteur majeur de la sécurité routière
Pour autant, les Français ne sont pas prêts à accepter tout et n’importe quoi. Ils restent attachés à l’auto-école traditionnelle. Ainsi 89% des sondés pensent qu’autoriser les auto-écoles en ligne ne permettrait pas de régler la question des délais de passage de l’examen et du coût du permis. Surtout, 74% jugent que l’apprentissage du Code et de la conduite nécessite un suivi pédagogique dans des locaux adaptés par des moniteurs expérimentés. Ils sont d’ailleurs 97% à considérer que l’auto-école joue un rôle important, voire primordial dans la sensibilisation à la sécurité routière. Enfin, 91% des personnes interrogées pensent même qu’il est important que la formation au permis de conduire soit inscrite au sein d’une grande loi sur la sécurité routière. C’est encourageant, non ?

À LIRE AUSSI

Grille des salaires 2018

L’avenant n°84 signé le 19 septembre 2017 par les organisations représentatives de la profession prévoit une augmentation des salaires minima. Cette hausse entrera en application au 1er janvier 2018 si l’arrêté d’extension est publié au JO avant le 31 décembre 2017.
01/01/2018 Études/sondages