Nevers : construction d’un centre d’examens plus moderne

01/07/2020 Économie/Entreprise
Économie/Entreprise Nevers : construction d’un centre d’examens plus moderne

Nevers disposera d’un nouveau centre d’examens des permis de conduire en août 2020. Celui-ci remplacera l’ancien inadapté pour accueillir les candidats et les auto-écoles dans de bonnes conditions.

C’est sur une friche industrielle de deux hectares située à l’Est de Nevers qu’a été aménagé le nouveau centre d’examens du permis de conduire. Ce projet a été mené tambour battant par la Direction départementale des territoires (DDT). En cause, l’ancien centre était caractérisé par un défaut d’équipements sanitaires. « De plus, il était excentré de Nevers et situé sur un terrain inondable qui ne permettait pas de construire un nouveau bâtiment », explique Éric Cagneaux, adjoint au chef de service Loire Sécurité Risques de la DTT en charge du suivi de l’opération. Autre désagrément : des incursions de personnes venant faire de la moto sur la piste, occasionnant pour cela des dégradations des clôtures. Mais ce sont surtout les mauvaises conditions d’accueil des candidats, des auto-écoles et des inspecteurs qui ont poussé la DTT à investir 555 000 euros dans ce nouveau centre d’examens. Celui-ci a été aménagé sur le terrain d’une usine qui a déposé le bilan en décembre 2019. Dans la foulée, la DTT l’a racheté auprès du mandataire judiciaire et commencé les travaux. « Le terrassement a été stoppé du fait de la pluie et ensuite à cause du confinement. Les travaux ont finalement repris le 11 mai ».

Un local d’accueil de 150m²
Le bâtiment présent sur place a été réhabilité et mis aux normes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Dans un espace de 150m², ont été aménagés deux bureaux pour les inspecteurs du permis de conduire, une salle d’accueil, une autre pour le Code poids lourd et des sanitaires. À l’extérieur, la DTT a construit une piste moto de 130 mètres et une seconde de 100 mètres dédiée aux poids lourds. Une aire de départ pour les permis B complète ces équipements. « Nous avons joué la carte de la sécurité en séparant les flux avec des entrées séparées pour les motos, poids lourds et voitures », indique le responsable. Il a également été prévu 15 places de stationnement. En sachant que ce centre d’examens est facilement accessible en transport en commun, contrairement à l’ancien. Cette structure va bénéficier à 37 auto-écoles de Nevers. « Les travaux devraient s’achever mi-juillet. D’habitude ce type de projet met deux ans et demi à voir le jour. Avec tous les moyens que nous avons développés, nous avons divisé par deux ce délais », souligne Éric Cagneaux, avant d’indiquer : « Les premiers examens devraient avoir lieu fin août, début septembre ».

Christine Cabiron

À LIRE AUSSI

Grille des salaires 2022

Les organisations représentatives des professions dépendantes de la convention nationale des services de l’automobile (n° 1090), dont font partie les auto-écoles, se sont réunies au début de...