De nouvelles infractions verbalisables sans interception du conducteur

03/01/2017 Réglementation
Réglementation De nouvelles infractions verbalisables sans interception du conducteur Depuis le 31 décembre 2016, les motifs de verbalisation sans interception du conducteur se sont élargis. Désormais, tout automobiliste peut être sanctionné par l’intermédiaire de radars homologués et de la vidéo-verbalisation en cas de défaut du port de la ceinture de sécurité, d'usage du téléphone portable tenu en main, de circulation, d'arrêt et de stationnement sur les bandes d'arrêt d'urgence, de chevauchement et de franchissement des lignes continues, de non-respect des règles de dépassement, de non-respect des « sas-vélos » et de défaut de port du casque à deux-roues motorisé. S’ajoutera, d’ici le 31 décembre 2018, le défaut d’assurance. Comme décidé par le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) du 2 octobre 2015, ces nouvelles infractions seront progressivement prises en compte par les futurs radars ou les radars en cours de déploiement.

À LIRE AUSSI

Le contrat-type va évoluer

Entré officiellement en vigueur le 1er juillet 2020, le contrat-type fait déjà l’objet d’une mise à jour. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression...
05/11/2021 Réglementation

Covid-19 : comment assainir le local auto-école ?

Si la situation sanitaire semble s’améliorer dans l’Hexagone, il convient de continuer à appliquer certains gestes barrière et, notamment, renouveler régulièrement l’air respiré dans les lieux fermés. Comment s’y prendre ? Les purificateurs d’air sont-ils efficaces ? Le point sur la question.
03/11/2021 Réglementation