Planète Permis racheté par Springer SBM

01/09/2014 Réglementation
Réglementation Planète Permis racheté par Springer SBM Dernier arrivé sur le marché de l’édition à destination des auto-écoles, Planète Permis a été racheté par le groupe allemand Springer SBM.

L’année 2014 constitue une étape importante pour Planète Permis. Le capital de la petite maison d’édition « qui monte, qui monte », pour parodier un slogan publicitaire de M6, est désormais détenu à 100% par le groupe allemand Springer SBM, éditeur leader en Europe de titres de presse spécialisés techniques et sécurité routière. « Planète Permis ayant grossi ces dernières années, il devenait nécessaire de trouver un accélérateur pour pouvoir développer encore plus l’entreprise », confie Christophe Schneider, fondateur et directeur de Planète Permis. En effet, la petite société a fait du chemin depuis la création en 1997 de Rapido, un logiciel de gestion destiné aux établissements de conduite. Il faut dire que Christophe Schneider n’est pas du genre à compter ses heures pour répondre au mieux aux attentes des clients. Véritable adepte de l’immersion, il va même jusqu’à suivre la formation Bepecaser en 2003 « pour voir si mes produits étaient bons ». Bosseur, mais aussi novateur, il sera le premier à éditer en 2007 un Code de la route au format poche et doté d’une spirale pour permettre aux élèves de glisser l’ouvrage dans la poche d’un jean. Il fallait y penser !

Planète Permis garde son identité
S’allier à un poids-lourd de l’édition devrait permettre de développer plus rapidement les produits, notamment pour la partie numérique. Pour autant, « Planète Permis garde son identité et son indépendance par rapport à Codes Rousseau », précise Christophe Schneider. En effet, Codes Rousseau et Planète Permis font désormais partie du même groupe d’édition. « Je reste directeur, explique Christophe Schneider. Même chose pour les développeurs, les équipes de conceptions et la force de vente qui ne changent pas ». En marge du rachat par le groupe Springer SBM, Planète Permis vient également d’emménager dans de nouveaux locaux, à Goxwiller, en Alsace. « Désormais, nous avons trois fois plus de place et nous disposons de tous les outils modernes pour poursuivre le développement de Planète Permis ». Si Christophe Schneider affirme ne pas avoir d’objectif bien défini, il estime que sa société représente aujourd’hui environ 8% du marché auto-école. Et il espère bien passer la barre symbolique des 10%.

À LIRE AUSSI

La justice annule les décisions de fermeture administrative

Le 1er octobre 2020, la cour administrative d’appel de Lyon a annulé les décisions du préfet du Rhône du 13 avril 2018 et le jugement du tribunal administratif de Lyon du 20 novembre 2018 qui imposaient une fermeture administrative à la plateforme Lepermislibre. Rappel des faits et explications.
01/01/2021 Réglementation