Et si l'auto-école délivrait un permis provisoire aux jeunes en AAC ?

31/03/2015 Réglementation
Réglementation Et si l'auto-école délivrait un permis provisoire aux jeunes en AAC ? Les débats dans l'hémicycle du Sénat, qui commenceront mardi 6 avril à propos de la loi Macron et de la réforme du permis, promettent d'être passionnants. Selon nos informations, le sénateur UMP Michel Vaspart serait en train de rédiger un amendement pour le moins étonnant. Il viserait à donner à l'auto-école le droit de délivrer un permis provisoire de 6 mois pour les jeunes en conduite accompagnée. Une manière d'éviter de les faire passer par la case "permis", et donc de réduire les délais d'attente pour les autres candidats ! Pendant ces 6 mois, les apprentis conducteurs devraient se montrer irréprochables, sans accident responsable ni infraction importante. Si c'est le cas, ils obtiendraient alors au bout de ce laps de temps leur permis probatoire, classique, avec 6 points. Une idée qui reprend un peu celle avancée par le député UDI Jean-Christophe Fromantin. Mais qui serait réservée, cette fois, à l'AAC. Cela relancerait, à coup sûr, la conduite accompagnée. Mieux qu'une campagne de communication ! Mais le sénateur lui-même reste pessimiste quant à la possibilité que sa proposition "décoiffante" soit validée par le Sénat.

À LIRE AUSSI

La labellisation des auto-écoles dans les starting-blocks

Le label de qualité proposé par l’État et intitulé « Référentiel de qualité des formations au sein des écoles de conduite » a été validé par le CNEFOP début janvier. Les écoles de conduite intéressées vont bientôt pouvoir constituer leur dossier de demande de labellisation.
08/02/2018 Réglementation